Demande de déclassement de bien culturel

49.90 

Demande de déclassement d’un bien culturel à télécharger. Avec ce modèle de contrat, votre accès à la Plateforme IP World est offert (département droit de la culture).

Description de ce document juridique

Demande de déclassement d’un bien culturel

Demande de déclassement d’un bien culturel à télécharger. Avec ce modèle de contrat, votre accès à la Plateforme IP World est offert (département droit de la culture).

Pour rappel, un bien culturel appartenant au domaine public ne peut être déclassé du domaine public que lorsqu’il a perdu son intérêt public du point de vue de l’histoire, de l’art, de l’archéologie, de la science ou de la technique.

Le déclassement d’un bien culturel qui ne relève pas des archives ou des fonds de conservation des bibliothèques et a été affecté à une collection publique intervient au terme d’une procédure précise.

Bien culturel propriété de l’Etat

Lorsque le bien culturel est propriété de l’Etat, il est déclassé par arrêté motivé du ministre chargé de la culture publié au Journal officiel de la République française pris, le cas échéant, après avis du ministre dont l’administration ou un établissement placé sous sa tutelle assure la conservation du bien.

Bien culturel d‘une personne publique

Lorsque le bien culturel est propriété d’une personne publique autre que l’Etat, il est déclassé par décision de cette personne après avis du ministre chargé de la culture qui se prononce dans un délai de six mois à compter de sa saisine par la personne publique propriétaire. A défaut, l’avis est réputé rendu. La décision est publiée.

Lorsque l’entrée dans la collection à laquelle appartient le bien dont le déclassement est envisagé est soumise à la décision ou à l’avis d’une instance chargée d’apprécier l’intérêt public des biens du point de vue de l’histoire, de l’art, de l’archéologie, de la science ou de la technique, cette instance est consultée avant toute décision de déclassement par la personne publique propriétaire ou, à défaut, par le ministre chargé de la culture.

Si le bien culturel appartient aux collections d’un fonds régional d’art contemporain, cet avis est rendu par la commission d’acquisition et de commande du Centre national des arts plastiques.

La décision par laquelle la personne privée propriétaire cède un bien intégré aux collections d’un fonds régional d’art contemporain est prise après avis du ministre chargé de la culture qui consulte préalablement la commission d’acquisition et de commande du Centre national des arts plastiques. Le ministre se prononce dans un délai de six mois à compter de sa saisine par la personne propriétaire. A défaut, l’avis est réputé rendu.

Bien culturel appartenant aux collections des musées de France

Un bien culturel appartenant aux collections des musées de France ne peut être déclassé du domaine public que lorsqu’il a perdu son intérêt public du point de vue de l’histoire, de l’art, de l’archéologie, de la science ou de la technique.

Lorsque le bien culturel est propriété de l’Etat, il est déclassé par arrêté motivé du ministre chargé de la culture pris après avis conforme du Haut conseil des musées de France et publié au Journal officiel de la République française.

L’instance chargée d’apprécier l’intérêt public des biens du point de vue de l’histoire, de l’art, de l’archéologie, de la science ou de la technique avant leur entrée dans les collections du musée de France auquel est affecté le bien dont le déclassement est envisagé est consultée par le ministre chargé de la culture ou par le ministre sous la tutelle duquel est placé le musée affectataire du bien.

Lorsque le bien est affecté à l’un des musées nationaux, l’instance consultée est le Conseil artistique des musées nationaux. L’avis de l’instance consultée est transmis au Haut conseil des musées de France qui se prononce dans un délai de six mois à compter de sa saisine par le ministre chargé de la culture. A défaut l’avis est réputé favorable.

Lorsque le bien culturel est propriété d’une personne publique autre que l’Etat, il est déclassé par décision de cette personne prise après avis conforme du Haut conseil des musées de France.

Compétence du Haut conseil des musées de France

Le Haut conseil des musées de France consulte, si elle n’a pas été consultée par la personne publique propriétaire, la commission scientifique régionale des collections des musées de France. Le Haut conseil des musées de France se prononce dans un délai de six mois à compter de sa saisine par la personne publique propriétaire. A défaut, l’avis est réputé favorable. La décision est aussi publiée.