La société PHYTEA, spécialisée dans la commercialisation de compléments alimentaires, est propriétaire de la marque PHYTALGIC.
Ayant constaté que l’utilisation, à titre de mot-clé sur le moteur de recherche GOOGLE, du signe “PHYTALGIC “activait un lien publicitaire pour un site concurrent, la société
PHYTEA a poursuivi l’annonceur en contrefaçon et concurrence déloyale. La société PHYTEA a obtenu gain de cause.
En l’espèce la présentation des annonces publicitaires, regroupées sous l’intitulé “liens commerciaux” pouvait notamment laisser croire aux internautes que le site internet affiché entretenait des rapports commerciaux avec la société PHYTEA.

Mots clés : liens,adwords

Thème : Liens promotionnels

A propos de cette jurisprudence : juridiction :  Tribunal de Grande Instance de Paris | Date : 28 mars 2008 | Pays : France

Tagged: