Contrat de Production audiovisuelle

Assurance audiovisuelle et indemnisation 
Assurance audiovisuelle et indemnisation 
Pour assurer le financement d’un film, un producteur peut avoir recours au contrat d’association à la production. Ce contrat permet à un tiers d’investir une somme forfaitaire dans la production en contrepartie d’un pourcentage des recettes nettes producteur à provenir de l’exploitation du film. Ce type de contrat peut notamment prévoir une faculté de rachat des droits d’exploitation au profit du producteur.
Récemment, s’est posé le problème de savoir si en cas d’échec commercial du film (et en cas de refus par le producteur de racheter ses droits), l’investissement consenti par le tiers devait lui être remboursé  ou si le tiers devait supporter le risque de l’échec commercial et n’être rémunéré qu’au prorata des recettes.
Les tribunaux ont analysé le financement apporté par le tiers non pas comme un investissement (soumis à un risque) mais comme un prêt/ une avance qui devait lui être remboursé par le producteur (ou éventuellement par une banque si celle-ci s’est portée caution). 
A consulter :

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*