Commande privée d’oeuvre d’art

Assurance audiovisuelle et indemnisation 
Assurance audiovisuelle et indemnisation 
A propos d’une sculpture commandée par une banque, placée dans son hall d’accueil et détruite lors de travaux de rénovation, les Tribunaux ont considéré que l’Auteur devait être indemnisé de cette destruction ayant nécessairement porté atteinte à son droit moral. La banque n’a manifestement pas pris les dispositions qui s’imposaient pour garantir la pérennité de l’œuvre, celle-ci n’ayant pas même jugé utile d’aviser l’auteur du transfert de l’œuvre en un autre lieu, de solliciter son avis sur la meilleure façon de procéder à son enlèvement et même de le prévenir, après coup, de la destruction de l’oeuvre.

A noter que l’implantation d’une oeuvre dans un lieu déterminé, acceptée par l’artiste, est susceptible de modifications ou de rénovations, interdit à l’artiste de prétendre à son intangibilité de sorte qu’il ne peut utilement se plaindre de la décision du propriétaire de l’œuvre de la déplacer en tout autre lieu.

Contrat de vente d’oeuvre d’art
Contrat de dépôt vente d’oeuvre d’art
Contrat de commande d’une oeuvre d’Art
Source : Propriété intellectuelle sur Actoba.com

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*